HISTOIRE ET COURANTS DE L'ANTHROPOLOGIE SOCIALE ET CULTURELLE

Communautés dans l'espace urbain— 1

Avertissement. — Exceptionnellement, l'ouvrage proposé en contrepoint dans ce module d'anthropologie urbaine relève d'une autre sous-discipline de l'anthropologie. Un rapprochement entre Davila et Weiner, cependant, intéressera quelques étudiants avancés qui possèdent la culture anthropologique suffisante pour ne pas se noyer dans leurs lectures. L'ouvrage de Annette Weiner présenté ci-dessous est repris au programme cette année pour son importance dans les études de parenté, les études sur le genre et la problématique du Don, mais seulement en contrepoint d'un livre d'anthropologie urbaine aux Etats-Unis apparemment fort éloigné de l'ethnographie recueillie par Weiner aux îles Trobriand:

Arlene Davila
Barrio Dreams.
Puerto Ricans, Latinos, and the Neoliberal City,

Berkeley University of California Press, 2004

Néanmoins, Arlene Davila s'est inspirée de cet ouvrage de Annette Weiner, qu'elle commente brièvement mais avec précision page 223 note 6. Le point commun est une réflexion sur le rapport d'une communauté à la terre qu'elle habite et sur l'inscription des liens sociaux dans l'espace habité.

Recommandation importante. — Si vous choisissez d'étudier l'un de ces deux ouvrages pour votre travail écrit, ce sera soit l'un soit l'autre, mais il est tout à fait exclu d'étudier les deux à la fois et de vous livrer à une comparaison, qui ne pourrait être que superficielle. Vous devez impérativement choisir ou l'un ou l'autre, suivant vos intérêts personnels. Toute autre démarche sera très mal notée.

20 janvier 2020
Donner et rendre entre hommes et femmes

Annette B. Weiner, Inalienable Possessions.
The Paradox of Keeping-While-Giving
,
Berkeley, University of California Press, 1992

Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1930s–1980s > Weiner (Annette)

Annette B. Weiner (1933–1997) contribua au renouvellement des études ethnographiques sur les îles Trobriand dans les années 1970. L'accumulation des connaissances anthropologiques sur les Trobriand depuis Malinowski jusqu'aux années 1980 constitue aujourd'hui un dossier paradigmatique, en ce sens que l'ensemble des problèmes étudiés aux Trobriand et des méthodes ethnographiques mises en œuvre donne un exemple parfait des acquis de l'anthropologie. Les auteurs à la mode sur le thème du don comme Marilyn Strathern dans The Gender of the Gift (1988) ou Maurice Godelier dans L'Enigme du don (1996) sont soit en retrait soit tributaires d'Annette Weiner, qui s'appuyait sur une ethnographie beaucoup plus ample.

Weiner prend ses distances avec Strathern aux pages 14 et 124.

Deux questions principales sont traitées dans Inalienable Possessions, «Les Biens inaliénables»: la théorie du don, et le poids politique respectif des hommes et des femmes dans la société.

1°) Sur le don et les échanges de dons. Au lieu de mettre l'accent comme le fit toute l'anthropologie classique depuis Marcel Mauss sur les biens qui sont donnés et sur l'obligation même de donner, Weiner souligne au contraire l'importance de ce qui n'est pas donné, de ce qui est inaliénable et qui reste soigneusement conservé ou qui doit être impérativement rendu au terme d'un cycle d'alliances.

2°) Sur le poids politique respectif des hommes et des femmes. En tant que productrices et distributrices de tissus (cloth), qui sont aux Trobriand des bouquets de feuilles de bananier séchées et des jupes en fibres de bananier (bundles of dried banana leaves and banana fiber skirts, p.92) et qui comptent parmi les biens inaliénables, les femmes ont du pouvoir et jouent un rôle majeur dans «la reproduction de la société» (cultural reproduction), c'est-à-dire les alliances, les échanges et la transmission des biens.

Pour prendre une vue exacte de ces bouquets et de ces jupes, reportez-vous par exemple à aux photos et aux pp.27–28, 117–118, etc., dans: Annette B. Weiner, The Trobrianders of Papua New Guinea, New York, Holt, Rinehart and Winston, 1988. Les feuilles séchées de bananier fournissent des fibres que les femmes tissent pour en faire de longues jupes rouges.

Pour être correctement interprétée, l'œuvre d'Annette Weiner doit être étudiée à partir de connaissances précises sur Marcel Mauss (Essai sur le don), sur Bronislaw Malinowski et sur la relation frère–sœur dans la théorie de la parenté. Mon objectif, dans ce séminaire, sera de vous donner le minimum de connaissances indispensables. Voir la page web Des dons et des femmes qui suit celle-ci sur le site. Je citerai l'Essai sur le don de Marcel Mauss dans l'édition originale, que vous trouverez à la page Mauss de la bibliothèque Tessitures:

Mauss, Marcel. 1923-1924. Essai sur le don. Forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques, L'Année sociologique (1896/1897-1924/1925), Nouvelle série, 1ère Année (1923-1924), pp.30-186.

Sur la relation frère–sœur aux îles Trobriand

Francis Zimmermann, Enquête sur la parenté, Paris, Presses Universitaires de France, 1993, pages 214–220. (Dans Tessitures: Parenté > Enquête sur la parenté.)