HISTOIRE ET COURANTS DE L'ANTHROPOLOGIE SOCIALE ET CULTURELLE

Temps et affirmation politique de soi — 1 et 2

Objet du débat —
Usages publics et politiques de l'histoire
sous le regard de l'anthropologue

1/ 19 novembre 2018
A qui le passé appartient-il?

Le débat sera présenté à partir d'une lecture de:

Michael Herzfeld
A Place in History.
Social and Monumental Time in a Cretan Town

Princeton University Press, 1991

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Herzfeld (Michael)

2/ 26 novembre 2018
La force politique d'un stéréotype culturel

Le second séminaire sur anthropologie et histoire sera consacré à:

Emiko Ohnuki-Tierney
Rice as Self. Japanese Identities through Time
Princeton University Press, 1993

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Ohnuki-Tierney (Emiko)


Au tournant des années 1990, l'anthropologie culturelle américaine, qui privilégiait traditionnellement les approches synchroniques, s'ouvre à l'histoire, et cela au moins de deux façons. Les uns comme Michael Herzferld appliquent les méthodes de l'ethnographie à l'étude d'événements et de processus historiques comme la patrimonialisation des vieux quartiers d'une ville ancienne. D'autres comme Emiko Ohnuki-Tierney étudient la perpétuation à travers le temps des symboles ou des stéréotypes caractéristiques d'une culture. Cette alliance entre anthropologie et histoire, déjà ancienne en Europe, était beaucoup plus profonde chez nous dans le cadre de «l'école des Annales». Le but de ces deux séminaires, cependant, n'est pas de comparer les uns et les autres, mais de sortir du cadre européen pour vous faire lire des classiques de l'anthropologie culturelle américaine.

Temps et affirmation politique de soi — 1

Objet du débat —
Usages publics et politiques de l'histoire
sous le regard de l'anthropologue

19 novembre 2018
A qui le passé appartient-il?

Le débat sera présenté à partir d'une lecture de:

Michael Herzfeld
A Place in History.
Social and Monumental Time in a Cretan Town

Princeton University Press, 1991

Dans la Bibliothèque Tessitures:
Anthropologues 1970s → > Herzfeld (Michael)


Herzfeld décrit comment, dans les années 1970, les habitants les plus aisés de Rethemnos en Crète, engagés dans un rapport d'attraction-répulsion à l'égard de l'Etat, réagissaient aux tentatives de la culture officielle de préserver le patrimoine de monuments autour desquels s'était construite la ville ancienne, en restaurant leurs maisons datant de la Renaissance dans la «vieille ville» de manière à ce que ces espaces domestiques perdent leur caractère familier et apparaissent monumentaux. Il n'étudie ni les aspects économiques de cette politique publique de muséification de la ville ancienne ni les enjeux de propriété foncière qui déterminent cette réappropriation de l'espace urbain, mais il étudie la manière dont s'affirme et se négocie la propriété de l'histoire à travers les réseaux de clientèle animés par une idéologie de l'honneur.

Cette étude classique d'ethnographie européenne suscita les réserves des historiens, mais elle inscrivit définitivement l'anthropologie culturelle dans le champ des Heritage studies. Pour la situer dans les perspectives théoriques de l'auteur et la suite de sa carrière, vous pouvez consulter le recueil d'articles publié un quart de siècle plus tard:

Michael Herzfeld, Cultural Intimacy. Social Poetics and the Real Life of Social Institutions, 3rd edition, London New York, Routledge, 2016.


Etudes critiques

Thomas W. Gallant, Review of: Michael Herzfeld, A Place in History: Social and Monumental Time in a Cretan Town, Journal of Modern Greek Studies, Volume 13, Number 1, May 1995, pp.142–144.

Bernard Lepetit, Compte rendu de: Michael Herzfeld, A Place in History. Social and Monumental Time in a Cretan Town, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 48e Année, No.4 (juillet-août. 1993), pp.945–946.

Charles Stewart, Review of: Michael Herzfeld, A Place in History. Social and Monumental Time in a Cretan Town, Man, New Series, Vol 27, No.4 (Dec., 1992), pp.906–907.